samedi 5 mai 2018

Nuit à la Cartoucherie



Voilà,
c'est à toi que je pensais en traversant de nuit la Cartoucherie, cette ancienne enceinte militaire qui abrite désormais quelques théâtres, où il est vraisemblable que tu ne viendras jamais cher XS. Et même s'il est peu probable que tu me lises, je t'adresse tout de même ce petit message. Comme tu as pu le constater j'ai souscrit à ta requête écrite en bon français et sans faute d'orthographe, ce qui, en dépit du ton légèrement condescendant qui fut le tien, a nettement joué en ta faveur. Et puis, quelqu'en soit la raison, le fait que tu n'appartiennes plus (bien que je sois conscient qu'on ne la quitte jamais tout à fait car quand on s'est donné à elle une fois, elle ne vous lâche plus) à la corporation des képis et des esclaves de la grande muette, ne m'a pas laissé indifférent. J'ose espérer que tu t'es lassé des grandeurs et servitudes de la vie militaire, et que ce n'est pas une blessure, une invalidité ou une peu avouable exaction qui t'ont rendu à la vie civile. Tu travailles désormais dans le bâtiment. Comme on dit chez le cimentier Lafarge, quand le bâtiment va tout va.
Tu as appris des choses dans ton école de sous-off, et sais tirer profit ta spécialisation dans "l'administration et le soutien de l'homme", aussi je te remercie pour ta recommandation de consulter un spécialiste. J'en compte pas mal parmi mes amis. Je suis hélas accablé d'une incurable mélancolie dont nulle médecine ne peut venir à bout. Je n'ai d'autre solution que de m'en accommoder. Je suis condamné à la joie de l'idiot qui s'émerveille du jaune des genêts, du bleu du ciel, de la forme changeante des nuages qui vont en troupeau, ou de la vigilante impassibilité du lézard se chauffant sur un muret. D'ailleurs soit dit en passant un idiot peut être de bon conseil, c'est sans doute pour cela que les rois avaient autrefois leur fou, et je te dispense donc le mien. Toi qui sembles si soucieux d'invisibilité, sache qu'il est quelque peu déraisonnable par les temps qui courent d'exhiber ses enfants sur une vidéo relatant les vacances chez tonton et tata (qui je l'espère vous auront recommandé Palawan et ses eaux transparentes). De récents faits divers ont en effet montré que des militaires, ou d'anciens militaires ayant remisé leur uniforme continuaient à faire d'efficaces tueurs en série. Qui sait si tu n'en comptes pas parmi tes anciens camarades. Mieux vaut ne pas trop les tenter. Quoiqu'il en soit je te souhaite un bon printemps et de t'épanouir dans ton nouveau métier

2 commentaires:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir