dimanche 29 avril 2018

Le Spectre


Voilà,
quelques lignes qui semblent toujours d'actualité en ces temps où tant de gouvernants sont pris d'une frénésie martiale tout à fait glaçante. "En dépit des apparences démocratiques, en France, le peuple ne contrôle pas ses gouvernements. Un groupe étroit s'est emparé des conseils d'administration des grandes sociétés financières. Ces quelques hommes tiennent entre leurs mains, les banques, les mines, les chemins de fer, les compagnies de navigation, bref tout l'outillage économique de la France. Sans oublier, la sidérurgie et les fabriques d'armes, d'où sortent de croissants profits. Ils dominent le parlement et ont à leur solde la grande presse. La guerre ne leur fait pas peur et ils la considéreraient même avec intérêts. Nos banques ont gardé le souvenir des bénéfices énormes réalisés par elles en 1871." Francis Delaisi, in "La guerre qui vient" (1911)

4 commentaires:

  1. Hay cosas que nunca cambian...
    Saludos

    RépondreSupprimer
  2. The more things change, the more they stay the same---- By the way, I think Macron OWNED his host on this visit.

    RépondreSupprimer
  3. The world is indeed a confusing place right now Kwarkito.. perhaps it has always been this way ✨

    RépondreSupprimer
  4. It's as dangerous and inhumane as governments decide in Europe, not just in France. I try to suppress a lot, especially my own helplessness in the face of what's happening.
    In other ways I can not live.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir