dimanche 27 mars 2011

Primevère

Bach, Concerto en ré mineur
Voilà
elle commençait sa journée en mettant le concerto en ré mineur de Jean Sébastien Bach sur la chaîne. Nous n'avions pas les mêmes horaires, et j'émergeais doucement du sommeil dans cette explosion d'allégresse et de pure beauté. C'était doux de vivre aux côtés d'un être si doué pour le bonheur auquel des parents aimants et raffinés avaient transmis le goût des belles choses. Je songe encore à elle parfois, avec qui je suis sorti de l'enfance et entré dans mon âge d'homme, qui fut à ma vie comme un cadeau de la destinée, et que je croise encore parfois, avec le même enchantement. Il suffit que j'écoute à nouveau ce morceau, pour être aussitôt transporté dans ce temps chargé de possibles, qu'elle savait avec grâce et légèreté rendre aussi paisible qu'harmonieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir