jeudi 21 janvier 2010

Le Cabanon du Clos

Une chanson de cet été là
Voilà,
nous avions dix sept ans et nous pensions nous aimer toute la vie. C'était une autre époque où les jeunes gens avaient d'autres rêves. Peut-être espérions nous plus de l'avenir qu'il n'est possible de nos jours. Aujourd'hui dans le strict anonymat d'une chambre d'hôtel au confort standardisé, ma pensée vagabonde, et ne cesse de se heurter aux murs et aux souvenirs. Je constate une fois de plus que je n'ai toujours pas grandi. Je pourrais encore passer des heures collé contre un autre corps, dans un silence confiant et laisser glisser le temps comme nous le faisions autrefois au cabanon du Clos.

1 commentaire:

  1. J'espère demeurer longtemps une enfant qui a juste -un peu- vieilli.

    RépondreSupprimer